Etapes pour obtenir le statut d’Autoentrepreneur

Coach sportif - autoentrepreneur

Vous envisagez de travailler à votre propre compte comme Coach Sportif par exemple, vous aurez besoin du statut d’autoentrepreneur. En France, il est important de déclarer son activité professionnelle. Voici les étapes importantes pour l’obtention du statut d’autoentrepreneur.

Comment créer son auto-entreprise ?

Étape 1 – Déclarer en ligne le début d’activité

Déclaration de votre début d’activité auprès de votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE), Vous devrez fournir une copie de sa pièce d’identité et remplir en ligne le formulaire Cerfa P0 Micro-Entrepreneur.

Étape 2 – Des justificatifs complémentaires

Si votre activité est commerciale, il conviendra de vous rapprocher de la Chambre de Commerce et d’industrie. S’il s’agit d’une activité commerciale et artisanale, il conviendra de se rapprocher de la Chambres des Métiers et de l’artisanat. Si l’activité est libérale, l’URSSAF sera alors l’organisme compétent. Certaines professions peuvent s’exercer en auto-entreprise mais uniquement sous réserve d’une qualification, d’un diplôme ou d’une expérience professionnelle.

Étape 3 – Réception des documents officiels

Une fois que le CFE aura validé votre déclaration, vous recevrez des documents tels le certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements provenant de l’INSEE, une notification d’affiliation, un extrait K si vous êtes un artisan ou un commerçant et une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants.

Etapes 4 : Vos obligations

Lorsque l’existence de votre entreprise sera effectuée et validée, vous pouvez débuter votre activité. Attention, vous avez encore des obligations à respecter pour la bonne gestion de votre auto-entreprise.

Déclarer le chiffre d’affaires de votre auto-entreprise

Vous avez l’obligation de déclarer votre chiffre d’affaires (mensuelle ou trimestrielle), même si celui-ci est nul. Pensez au calcul des cotisations et taxes.

Ne pas dépasser le seuil

Le statut est soumis à un plafond de chiffre d’affaires annuel. Les auto-entrepreneurs peuvent eux aussi être redevables de la TVA, si leur chiffre d’affaires annuel dépasse certains plafonds.

Choisir son assurance professionnelle

Il est obligatoire de souscrire une assurance professionnelle surtout pour les artisans. Les assurances professionnelles « RC PRO » constituent une garantie de responsabilité civile mais vous pouvez souscrire également à une assurance multirisque.

Une facturation conforme aux normes en vigueur.

Une fois que la prestation est terminée, vous devez délivrer la facture, ou au plus tard à la livraison ; De nombreuses mentions obligatoires doivent figurer sur toutes vos factures.  Si vous êtes un fournisseur du service public, l’utilisation d’un logiciel de facturation est obligatoire, de plus cela vous permet d’avoir des factures conformes aux normes en vigueur.